Vous êtes ici

Le solaire thermique (basse température)

Vous pouvez tirer profit de cette formidable ressource non polluante, économique et renouvelable qu'est le soleil en vous équipant d'un chauffe-eau solaire individuel (CESI).

Ce système vient en complément des installations de chauffage et sera associé à une énergie d'appoint : électrique ou hydraulique (chaudière).

Le principe est simple :
Les rayons du soleil, piégés par des capteurs thermiques vitrés, transmettent leur énergie à des absorbeurs métalliques - lesquels réchauffent un réseau de tuyaux de cuivre où circule un fluide caloporteur.

Cet échangeur chauffe à son tour l’eau stockée dans un cumulus : un ballon (préparateur d'eau chaude d'environ 300 litres) qui peut être complété par un second ballon de stockage.

Cette installation vous permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie conventionnelle.
 

Installation, fonctionnement, modèles, l'Ademe vous en dit plus :


Le chauffage et l'eau chaude solaires
Le chauffe-eau solaire individuel


Avant de vous lancer de la production de solaire thermique, pensez tout d'abord à modifier vos comportements :

  • en rationalisant votre consommation. Il est pour cela conseillé d’intervenir sur le chauffage, l’eau chaude sanitaire et l’électricité spécifique.
  • en traquant toute source de gaspillage (température moyenne du logement à 19°C, éteindre les appareils en veille, programmes des lave-linge et lave-vaisselle à basse température, etc.)
     

D'autres astuces pour mieux utiliser l'énergie solaire


Sachez qu'il existe également des techniques pour optimiser votre consommation d'énergie grâce au soleil.

Tout d'abord le solaire passif qui vous permet de profiter du rayonnement direct du soleil pour chauffer votre maison mais aussi le mur capteur accumulateur, la serre bioclimatique, le puits canadien et ses canalisations enterrées, la végétalisation ou encore les débords de toiture.

Pour bénéficier de conseils à ce sujet, n'hésitez pas à nous contacter.

 

Lozère - le département