Vous êtes ici

Le réseau FLAME

Sous l’impulsion des grands engagements internationaux à l’instar du Sommet de la Terre à Rio en 1992 ou bien encore du protocole de Kyoto (1997), la Commission européenne, lança, dès 1994, un dispositif de soutien à la création d’agences locales, régionales et insulaires de maîtrise de l’énergie.


Le principe en était le suivant : le nouveau paradigme énergétique qui guidera le développement de notre société devra être basé sur la mobilisation des citoyens et des acteurs des territoires. Les autorités locales (communes, leur groupement, et les autres échelons territoriaux) constitueront la clef de voute de cette mobilisation. C’est ainsi que l’Europe soutint quelque 350 collectivités dans la création de leur propre agence locale, régionale et insulaire.


En France, 13 Agences Locales de l’Énergie et du Climat, ont été créées grâce à cette impulsion européenne. Dès 1998, elles ont constitué un réseau informel, afin de se concerter et d'échanger sur leurs expériences respectives. Le 21 avril 2004, les Agences Locales de l'Énergie et du Climat se sont réunies en assemblée constituante. Elles ont créé la fédération FLAME, la Fédération des Agences Locales de Maîtrise de l’Énergie et du climat.
A ce jour la fédération compte 32 agences et une vingtaine de projets de création d’agences sont recensés sur le territoire.

La fédération FLAME a pour missions :

  • de représenter officiellement par le biais d'un interlocuteur unique le réseau français des Agences Locales de l'Énergie et du Climat auprès des instances nationales et européennes,
  • de favoriser l'animation d'actions collectives en son nom (dépôt de programmes d'actions, réponses à des appels à projets ou à des appels d'offres).
  • de multiplier les échanges de savoir-faire entre ses membres  par la coordination de groupes de travail
  • de diffuser l’expertise qu’elle capitalise sur les questions de l’énergie et du climat.
Lozère - le département